Le texte est-il trop petit, ou trop grand ?

Utilisez les touches "Ctrl" et "+" pour en agrandir la taille, ou "Ctrl" et "-" pour la diminuer.

 

Les différents modes d'exposition des corps des défunts

 

Comme nous le verrons dans les pages de présentation de notre funérarium "Les Salons Funéraires des Trois Frontières", le corps d'un défunt peut être exposé en chambre funéraire de deux manières différentes :

 

- soit sur une table ou un lit réfrigérant,

 

- soit dans son cercueil, avec des soins de conservation ou recouvert d'une voûte réfrigérante..

 

 

 

L'habillage intérieur du cercueil : le capiton

 

Nos 12 années d'expérience dans la gestion de notre funérarium nous autorisent à dire que 94 % des défunts présentés sont exposés dans leur cercueil.

 

Des soins de présentation, destinés, comme le nom le laisse supposer, à rendre un aspect naturel au corps, auront été pratiqués sur 41 % d'entre eux.

Les signes les plus visibles de la mort, les lividités, auront alors disparu, ou seront très atténués. Les visites des proches en seront facilitées d'autant.

 

Nous précisions dans la page présentant le cercueil que ce dernier est obligatoirement équipé d'une cuvette biodégradable, généralement saupoudrée de poudre absorbante. Cette cuvette tapisse le bas de la caisse du cercueil, laissant ainsi le bois apparent dans sa partie haute.

 

Avant l'obligation de la cuvette, le cercueil était fabriqué à la demande par le menuisier local, avant d'être garni, en guise de matelas, d'une couche de copeaux de bois destinée à absorber les liquides corporels.

 

De longue mémoire, les cercueils sont capitonnés, en partie pour cacher ces copeaux, ainsi que le bois, qui n'était alors que grossièrement raboté.

 

Le défunt, qui était en ces temps-là veillé et visité par les proches, les amis et les voisins, était exposé, en attendant la fabrication du cercueil, sur son lit pour les derniers adieux.

 

Une fois le cercueil confectionné et capitonné, il était livré, le plus souvent à domicile et en charrette à bras (jusque vers la fin des années 1950). Ce n'était qu'alors que le corps était mis en bière.

 

 

________________________________________

 

La quasi-totalité des personnes, au moment de préparer leur départ par le biais d'un contrat-obsèques, se préoccupent de leur dernier lit, et fréquemment se souhaitent le meilleur confort dans l'au-delà.

  

Il est d'ailleurs dans la philosophie de notre maison de ne pas mettre un corps dans une bière sans la capitonner, tout comme nous mettons un point d'honneur à ne pas y déposer le corps d'une personne dénudée, serait-elle nécessiteuse.

 

 

Tout être humain a droit au respect, jusque dans la mort.

 

 

 

Le détail des composants du capiton...

 

Un capiton se compose de :

 

- un matelas,

 

- un tour de cercueil,

 

- un oreiller

 

- une couverture.

 

L'intérieur du couvercle du cercueil, pour les capitons les plus cossus, est parfois équipé d'un habillage appelé "ciel", assorti au tissu du tour de cercueil.

 

 

 

... et quelques précisions complémentaires

Le tissu

 

Aujourd'hui, tout type de tissu, naturel ou synthétique, peut être utilisé dans la fabrication de cet accessoire.

 

Pour des raisons principalement écologiques, le choix actuel des familles tend majoritairement vers des matériaux naturels, tels le coton, le lin ou la soie, au détriment du satin, qui était traditionnellement mis en œuvre.

 

Il est encore possible de trouver ponctuellement des capitons en ouate de cellulose gaufrée.

 

 

 

Le grammage

 

Un capiton est généralement composé d'un ouatage, pris en sandwich entre un tissu de revêtement et une doublure.

 

Son grammage (poids au m²) est une caractéristique essentielle : c'est lui qui apportera le moelleux au toucher.

 

La gamme courante varie dans une fourchette de 80 g à 200 g. Ceux de 300 g, voire 400 g sont les plus cossus, alors que les grammages inférieurs à 60 g sont réservés aux capitons dits "sociaux".

 

 

 

La finition des tours de cercueil

 

Le "tour de cercueil" est le tissu qui recouvre les côtés intérieurs de la caisse du bas du cercueil.

 

Souvent, il est terminé par un "volant", pièce de tissu plissé libre qui recouvre le bois de chant et les côtés du cercueil. Ce volant peut être simple, double, voire triple, et être doublé et ouaté ou non.

 

Fréquemment, un "cache-bord" remplace le volant. Il s'agit alors d'un tissu légèrement plissé, maintenu sur les côtés extérieurs des côtés du cercueil par une couture élastique.

 

Il arrive également que le bois du chant de la caisse du bas reste apparent. Dans ce cas, le tour de cercueil est fini de manière décorative par un ruban de biais, un galon ou un cordon.

 

 

 

----------------------------------------

 

Vous avez une précision à apporter, une demande ou une remarque à formuler au sujet de cette rubrique, ne vous gênez pas,

le bouton "contactez-nous" est à votre disposition.

 


 

En raison des disparités tarifaires, nous ne répondrons pas à des demandes relatives à des données chiffrées, telles que le coût d'un cercueil ou d'un transport de corps, par ex.

 

Simplement parce que toute entreprise funéraire proche de votre lieu de résidence pourra vous établir un devis, en prenant en compte l'ensemble de vos souhaits.

 

 

 

Actualité

Nouvelle...

stylo

Enfin une limousine dans la région des Trois...

En savoir plus...

Les pages du site

plan des pages (1/2 page)

ou comment trouver un article...

En savoir plus...

Déclaration de...

Certains organismes sociaux offrent depuis le...

En savoir plus...

imprimerie de Saint-Louis